Saulieu

 première visite  en  Bourgogne.

 

Jolie petite ville du Parc du Morvan de 2 850 habitants environ (sélédociens). Porte du Morvan, elle est traversée par l’ancienne N6 qui s’appelle différemment selon les régions qu’elle traverse, D606 de Paris à Avallon (89), D906 jusqu’à Macon (71) et D306  arrivée à Lyon, (69). Cette grande route permis à Saulieu de devenir ville étape.

Un peu d’histoire

Saint Andoche évangélisa au IIIème siècle la Ville avec deux autres personnages, Saint Thyrse et Félix. Une église puis une abbaye bénédictine furent érigées à l’emplacement de leurs tombeaux, puis en 590 un monastère fut fondé à Saulieu. La ville fut détruite en 731 par le passage des arabes divisés.

En 768 Charlemagne passe à Saulieu et rénove l’abbaye de Saint Andoche.  L’empereur avait fait cadeau à la paroisse de son évangéliaire, pièce de renommée mondiale par ses ivoires byzantins du VIe siècle. Cet évangéliaire est conservé; et une copie, faite par les ateliers du Louvres, est visible à la basilique.

   Quelques dates :

 

  • En 1119 Le Pape Pascal II se rend à Saulieu pour consacrer la nouvelle église de St Andoche   Andoche, Thyrse et Félix sont les trois martyrs du Morvan mis à mort vers la fin du second siècle.
  • en 1220 Saulieu est affranchi
  • 1225, avec la charte d’affranchissement accordée aux Sédélociens par l’évêque Guy de Vergy, Saulieu devient une ville dynamique dont la population et le bien-être augmentent. Les habitants vont protéger leur ville par la construction de murailles
  • en 1356 les Anglais brûlent en partie Saulieu
  • vers  1360, la ville augmente ses fortifications par la «construction de remparts avec une enceinte de 25 pieds de hauteur par une galerie couverte et crénelée avec ses glacis et ses bastions, avec seize tours et ses portes à pont-levis»
  • 1595, Henri IV concéda à Saulieu ses armoiries et la devise "His lilia tuebimur armis" (nous défendrons ces lys de nos armes).
  • En 1773 la peste ravage particulièrement Saulieu

Sa situation lui permet d’être un pôle industriel et commerçant important, à cette époque on comptait 12 foires par an et nombreuses industries (tanneries, tuileries, brasseries, saboteries, travail du bois...). Un rapport de l’intendant FERRAND rapporte que, vers 1700, Saulieu n’a que deux portes mais possède cinq faubourgs sur lesquels il y a plus d’habitants que dans la ville. L’un de ces faubourgs, celui de Saint Saturnin, abrite l’église paroissiale.

 

La ville  de nos jours.

 

Avec une altitude  610 mètres,  3 200 ha  dont 1 000 de bois, c’est une étape touristique à ne pas manquer dans  le parc du Morvan. Se promener, dans ses grandes forêts, ses vallons du côté de l’auxois-morvan, Retrouver les grands espaces naturels, la richesse culturelle.

 

Réputée pour sa gastronomie, illustrée par deux

grands Chefs,  Alexandre Dumaine puis Bernard Loiseau. La basilique Saint Andoche est toujours présente .

 

Sans oublier le musée POMPON, du nom du sculpteur François Pompon. Il est  né le 9 mai 1855 à Saulieu  et mort le 6 mai 1933  à Paris. Il est connu pour ses sulptures animalières dont le style se caractérise par une simplification des formes et des surfaces polies.

 

Pleins d’activités sont proposées, VTT, randonnées,  tree-climbing, sports nautiques, équitation, visites de châteaux, de la ville, etc…

 

Saulieu organisme en période estivale beaucoup de manifestations :

  • la course des sapins,
  • les journées gourmandes,
  • les nuits Cajuns
  • la fête du charolais
  • la fête du livre

 

Saulieu est idéale pour des petites vacances, il y a plein de choses à visiter, sur place ou alentours, Autun est à 35 km, Vezelay à 45 km, Beaune à 60 km, mais Dijon est plus loin il faut compter 80 km. Mais cela se fait sans problème.

Infos sur l'historique prise du site

http://saulieu.blogspot.fr/2007/11/saulieu-en-bourgogne.

Commentaires

Aucune entrée disponible
Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires
Veuillez noter que le contenu de ce formulaire n'est pas crypté