Voyage avec les cerfs volants

 

Je suis partie de Saulieu en Côte d’Or le samedi 1er avril 2017 au matin pour un séjour de quelques jours. A l’arrivée, la foule était largement présente, les embouteillages dus à l’arrivée des vacanciers de la zone C, des touristes pour les internationaux des cerfs-volants et des habitués de la plage du week-end, cela faisait du monde. Monsieur le Maire avait mis à disposition des parkings à l’entrée de la Ville, comme tout le monde prenait les déviations, j’ai donc pu arriver sans problème à la place de l’entonnoir ma destination, en prenant la rue de l’impératrice. Comme il fallait montrer « patte blanche » pour accéder plus loin, j’ai dû appelé mon oncle Michel, pour qu’il me donne mon « laissez passer » afin d’accéder à son parking.

Une fois la voiture garée sur le parking, pour les trois jours, nous sommes partis faire un petit tour sur l’esplanade. Nous ne pouvions pas circuler, l’esplanade était noire de monde, du coup nous avons décidé de nous promener en ville. Le soleil était au rendez-vous avec un léger vent ce qui était parfait pour les cerfs-volants.

 

Des cerfs-volants il y en avait partout sur l’esplanade, plutôt dans les airs. Sorcière sur son balai, pieuvres, poissons, tortues, personnages de dessins animés .....

 

Malheureusement, le lendemain il y eu beaucoup de brouillard, pour les équipes qui concourraient ce jour-là, le brouillard et le manque de vent ne permis pas de faire des miracles. Les compétitions ont quand même eu lieu.

Le mardi, je suis allée marcher le matin, il faisait beau, j’en ai profité. Le temps n’était pas formidable, gris  et pas de vent. L’après-midi il a plu jusque vers 16 h, nous avons pu sortir à ce moment, là il faisait beau. Nous avons pu voir de magnifiques figures et de jolis ballets de cerfs-volants, sur de belles musiques. C’était vraiment dommage que pendant mon séjour et pour le début de cette manifestation, le temps idéal n’était pas au rendez-vous, mais on n’y peut rien.

J’ai quand même pu voir de belles exécutions de concurrents, vraiment superbes, ils sont vraiment incroyables, bouger d’avant en arrière pour faire monter ou descendre le cerf-volant et ne pas emmêler les fils avec le voisin, le tout au rythme de la musique. C’est un véritable ballet dans le ciel, vraiment grandiose. Je ne m’en lasse pas. Je leur souhaite un meilleur temps pour la suite.

Je suis repartie le mercredi matin avec un superbe soleil, qui m’a suivie pendant toute la route.

Au regard du superbe temps que j'ai eu, je n'ai pu prendre beaucoup de photos, que quelques unes. 

Commentaires

Aucune entrée disponible
Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires
Veuillez noter que le contenu de ce formulaire n'est pas crypté