Stockholm, Helsinki, Saint Pétersbourg, Tallinn, Stockholm

 

 

C’est la première fois que je partais en croisière. Donc c’était vraiment un évènement. J’ai eu la totale, avion, bateau,   houlàlà !!!

 

Le bateau était vraiment grand, très grand, 8 étages, c’est une vraie ville sur mer, un monstre. Tout est là pour le plaisir du client. Piscines, bars, salle de jeux, théâtre, bibliothèque, club d’enfants, discothèque tous les désirs de la clientèle sont satisfaits. C’est le but de ces organismes.  Le personnel très gentil fait de son mieux pour vous aider, très disponible, malgré le barrage de la langue, mais chacun parle un peu d’italien, anglais, espagnole, français. Nous avons réussi quand même à nous faire comprendre sans problème.

 

 

D'autres bateaux au loin, sans oublier un coucher de soleil et de belles rencontres et là j'en ai profité de les voir si prêt.

Notre première étape fut Helsinki, puis Saint Petersbourg, où nous sommes restés 2 jours .

Pour pouvoir descendre sur terre, il fallait avoir pris l'excursion touristique organisée par l'organisme de croisière ou prendre un guide individuel. Cela vous mets déjà dans l'ambiance. Maisj'en gardereai un très bon souvenir.

Cette ville fut fondée en 1703 par Pierre Ier, qui alla à l’encontre de la « vieille » Russie, engagea la nouvelle génération qui avec ardeur et confiance soutint ses commencements. Cette entreprise fut grandiose, mais une concentration d’efforts titanesques et des milliers de vies furent sacrifiées. C’est peut-être pour cela que Saint Petersbourg fut marqué de tragédies au cours de ses trois cents ans d’existence.   Ville très intéressante, superbes monuments et très riche en histoire.

Je garderais un bon souvenir de ce petit passage en Russie, même si nous ne pouvons aller et venir à notre guise. Pour pouvoir visiter cette superbe ville, il faudrait pratiquement 1 semaine.

Nous avons commencé par le Palais Peterhof, résidence d'hiver  de Pierre Ier, ce n'était pas uniquement un lieu de villégiature et de réceptions, Pierre Ier pensait en faire un monument incarnant les transformations qui s'oppéraient en Russie. On commençait a agrémenté les terrasses et les parterres de fontaines.  Les ingénieurs surent avbec beaucoup de goût exploiter et créer sur les 102 hectares un étonnant ensemble architectural de palais et de parcs dotés d'un ingénieux système de jeux d'eau.

Ce système de jeux d’eau alimenté par des sources naturelles, découvertes sur les hauteurs de Ropcha près de Peterhof, qui, canalisées permettaient d’obtenir un fort débit constant.

 

D'autres vues de la ville, et d'autres monuments, tous administratifs à ce jour.

 

Le palais de l'Ermitage, résidence d'hivers des empereurs de Russie de 1763-1917. Il fut construit de l'opulent style baroque. Aujourd'hui le palais d'hiver fait parti du complexe arcitectural du musée de l'Ermitage qui se compose de 5 édifices.

La fondation de l'Ermitage, en tant que musée remonte à l'an 1764, avec la première acquisition par Catherine II d'une collection de tableaux. A ce jour, environ 3 millions d'articles sont exposés.

 

L'église de la Résurrection du Christ (du sauveur sur le sang versé)

la construction de cet édificie et son ornementation durèrent 24 ans (1883-1907)

Une grande valeur artistique et un intérêt particulier présentent ses 308 mosaïques occupant une superficie totale de 6560 mètres carrés.